Infusion des oeuvres de l’esprit

Les rencontres organisées sur le domaine public par Isabelle Attard à l’Assemblée Nationale en ce jour; ainsi que les échanges récents et divers que j’ai pu avoir sur twitter, m’ont permis de repenser aux questions de privauté et d’échanges d’œuvres de l’esprit. La notion de diffusion, que je dois approfondir encore car non originellement prévue dans la PI, doit être mise en relation avec les échanges privés d’œuvres.
Pour moi, le cercle privé est en dehors de la notion de monopôle accordé à l’auteur, car hors du contrôle de la société, mais domaine des libertés individuelles – cf. Hannah Arendt. Jusque là, l’appréhension des réseaux p2p dans le contexte public-privé me posait problème car on pouvait arriver au même effet que la diffusion/distribution d’un œuvre, uniquement par effet d’échanges purement privés. Peut-on différencier les causes quand les effets sont identiques?
Et soudain m’est venue la notion d’infusion d’ouvre. On n’est pas dans la diffusion, car les liens de transmission sont tous privatifs, et interpersonnels. Mais on est tout de même dans la transmission à grande échelle. Peut-on encore traiter les échanges inter personnels comme des échanges privés dès lors que leur effet est une transmission à grande échelle?
Mais finalement la situation est-elle différente du bouche à oreille qui peut diffuser une dépêche d’information ? Je ne le crois finalement pas. Quelque soit l’effet macroscopique, aux termes de la propriété intellectuelle et du respect de la privauté, ce qui compte c’est la qualité de l’échange inter personnel et pas l’effet macroscopique. L’infusion d’œuvre de l’esprit peut bel et bien se réalisé sous couvert d’usages privatifs des œuvres, hors du monopole des auteurs.

Be Sociable, Share!

3 Responses to Infusion des oeuvres de l’esprit

  1. Le mec qui cause des œuvres de l’esprit dans son billet minable, sous lequel je commente présentement, il devrait d’abord se cultiver et apprendre le sens du terme « privauté ».

    Quand je pense que c’est des connards dans ton genre – ceux de ta secte merdeuse des lécheurs de culs des vampires du Net – qui prétendent défendrent nos libertés, je pouffe.

    Continue à tartiner tes déficiences, c’est trop comique !

    • Ton blog est le meilleur blog bd à l&;3e#ou9st du web et surtout le plus drôle ! Bon c'est pour quand la bd qu'on puisse se précipiter dans nos librairies ? Les éditeurs ont des insectes dans les yeux ou quoi ?

  2. I don’t have a clue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *